Rechercher
  • Bernadette Petitpas

Ah la pénurie de main-d’œuvre qualifiée...


Vous, employeurs, participez aux sondages réguliers qui portent sur les intentions d’embauche des entreprises pour mieux déterminer les difficultés rencontrées quand vient le temps de pourvoir certains postes. Vous consultez ceux ayant trait aux éléments les plus importants pris en compte par les candidats, avez développé des indicateurs du taux de satisfaction relatif au processus. Vous constatez, régulièrement, à quel point vos équipes ont du mal à trouver, attirer et recruter les bonnes personnes. Le marché manque clairement de candidats qualifiés...

En parallèle, il y a les jeunes qui ont du mal à intégrer le marché du travail ou à y faire leur place, ou dont les attentes laissent songeur, les nouveaux immigrants dont on ne sait pas toujours bien jauger les équivalences de diplômes ou d’expérience, les personnes souffrant d’un handicap, celles qui, ayant dépassé l’âge « vénérable » de 45 ans, sont mises de côté, celles dont les compétences n’ont pas suivi l’évolution de l’industrie. Et puis il y a la méfiance grandissante des candidats envers ces grands trous noirs que constituent pour eux les applications qu’utilisent les entreprises pour gérer leur processus, les études démontrant que ce ne sont pas toutes les candidatures reçues qui sont lues.

Parmi les enjeux, il y a le fait que les employeurs ont tendance à favoriser la spécialisation par industrie ou fonction tout en exigeant des candidats une capacité d’innovation. De plus, on constate une résistance marquée des gestionnaires qui recrutent à considérer des profils atypiques ou la possibilité d’offrir une formation spécifique pour habiliter un candidat par ailleurs intéressant. Il y a aussi le refus de certains chercheurs d’emploi d’envisager d’autres types d’emploi ou l’idée d’investir pour changer de carrière, par exemple en acceptant un salaire moindre pour pouvoir ensuite reprendre une progression.

Imaginez maintenant ce qui suit :

  • Parce que vous voulez répondre à vos besoins, vous tenez compte des compétences transversales, de la facilité d’acquérir les connaissances manquantes;

  • Parce que vous savez que votre entreprise doit continuer d’évoluer, vous cherchez à savoir comment un candidat pourrait soit partager ses connaissances, son savoir-faire et son savoir-être avec une ou plusieurs de vos équipes, soit comment il pourrait être parrainé ou mentoré par l’un de vos employés expérimentés à tous les niveaux de l’organisation;

  • Parce que votre organisation est ouverte sur le monde et peut être active à l’international, vous étudiez les candidatures qui viennent « d’ailleurs » afin de déterminer comment elles pourraient soutenir vos efforts, localement comme à l’étranger, et comment bien évaluer, concrètement, le bagage de chacune;

  • Parce que les enjeux changent et que les solutions d’hier ne fonctionnent plus vraiment, vous voyez les profils « différents » comme autant de perspectives et de regards neufs, de capacités de s’adapter et de faire évoluer les pratiques pour mieux propulser votre organisation vers de nouveaux sommets;

  • Parce que vous savez saisir les opportunités, vous apprenez des approches de travail en communauté, en réseau, et empreintes de flexibilité chères jeunes générations, et explorez des façons de bâtir vos équipes et le portefeuille de compétences de votre organisation en mettant à profit la diversité, à tous points de vue.

Votre organisation a encore un manque de compétences à combler? Laissez-nous vous aider à trouver des solutions qui vous ressemblent.

#Recrutement #Planificationdelamaindoeuvre

1 vue

© 2023 Polychrome Conseil et Coaching